Rechercher
  • La CyclOp-Team

Protocole de test de précision des capteurs

Dernière mise à jour : 5 juil. 2021

Les capteurs de puissance sont des outils très utilisés par beaucoup de cyclistes et entraineurs pour progresser. Pour que ces capteurs soient de vrais alliés dans la progression, il faut qu’ils soient précis et fiables, c’est-à-dire que la précision des mesures soit stable dans le temps. En effet, si les capteurs fournissent des données imprécises, et surtout qui varient dans le temps, alors il n’est pas possible d’exploiter ces données pour réaliser des entrainements efficaces et suivre sa progression. Pour en apprendre plus sur l’utilisation de la puissance pour progresser, lire cet article : Comment utiliser la mesure de puissance.

 

Chez CyclOptim, les capteurs sont développés en étroite collaboration avec des entraineurs et des laboratoires. Cela nous permet de tester nos produits sur des ergomètres.

 

Dans notre cas, l’ergomètre est un vélo instrumenté, type home trainer, équipé de nombreux capteurs. Ces capteurs permettent aux chercheurs de mesurer la cadence de pédalage, le couple et la puissance développée par le cycliste. Ils peuvent aussi faire varier la position du cycliste sur le vélo pour vérifier l’influence de sa position sur ses performances. Le capteur de puissance est intégré dans la transmission, ce qui permet aux sportifs d’installer leur propre matériel sur le vélo instrumenté.


D’autres capteurs permettent de mesurer le rythme cardiaque de l’athlète, sa consommation d’oxygène et même son activité musculaire à l’aide d’électrodes positionnées sur ses jambes et son buste. Ces données supplémentaires permettent aux chercheurs de mieux comprendre le fonctionnement du corps humain pendant l’effort cycliste dans le but de prévenir les blessures et d’améliorer la personnalisation des entrainements en fonction des caractéristiques physiologiques de chacun [voir sources 1,2,3].


Les chercheurs ont besoin de données précises pour pouvoir baser leurs réflexion. Les ergomètres qu’ils utilisent sont donc régulièrement calibrés.


Réalisation d'un test de précision sur ergocycle monark
Simon, le fondateur de CyclOptim, en train de réaliser un test sur l'ergomètre.

Dans le cadre du développement de nos capteurs, nous utilisons ces ergomètres afin de valider la précision de nos capteurs. Les pédales de l’ergomètre sont remplacées par nos propres pédales à capteurs. L’athlète effectue ensuite une séance de tests par paliers de 1 minute à différents niveaux de puissance et de cadence. Des tests sont également effectués en phases transitoires, c’est-à-dire en simulation de sprint, ou de départ arrêté. Nous comparons ensuite les mesures effectuées par l’ergomètre et celles effectuées via nos pédales. En les comparants, nous pouvons vérifier la précision des pédales CyclOptim. La réalisation de ces tests nous a permis de régler nos capteurs afin d’atteindre une précision de mesure de +/-1% par rapport aux mesures effectuées par l’ergomètre.





 

Sources

[1] - Cycling efficiency and pedalling frequency in road cyclists, J. Chavarren et J.A.L. Calbet, Eur J Appl Physiol, 1999

[2] - Effects of different pedalling techniques on muscle fatigue and mechanical efficiency during prolonged cycling, J. Theurel & al., Scand J Med Sci Sports 2011

[3] - Power output and pacing during international Cross-country mountain bike cycling, Cyril Granier & al., International Journal of Sports Physiology and Performance

315 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout