Rechercher
  • La CyclOp-Team

Comment utiliser la mesure de puissance pour progresser à vélo ?

Dernière mise à jour : 7 juin 2021

Les entrainements basés sur la puissance permettent de structurer précisément les exercices. En effet, la puissance est une donnée « réelle », c’est-à-dire une donnée objective.


La puissance est indépendante des facteurs externes - tels que le stress, la fatigue, la caféine, ou les conditions climatiques (humidité, température…) - venant perturber la vitesse, ou encore la fréquence cardiaque.


De plus, développer plus de puissance permet de rouler plus vite, comme expliqué dans cet article : https://www.cycloptim.fr/post/a-quoi-sert-la-puissance.

 

La puissance est un marqueur de performance facile à suivre et à utiliser.

 

L’utilisation régulière de capteurs de puissance permet de déterminer son PPR (Profil Puissance Record). Le PPR est le recueil des puissances maximales qu’un cycliste est capable de développer en fonction du temps. Ce profil permet de caractériser les performances du cycliste. Par exemple, dans le graphique ci-dessous, le PPR du sportif permet de lire qu’il est capable de développer 500 watts pendant 1 minute, 200 watts pendant 20 minutes.


Profil de puissance cycliste

 

Utilisation de la puissance pendant une épreuve


Lors de la préparation d’une épreuve, si l’athlète calcule qu’il mettra environ 1h30 à finir le parcours, il sait qu’il ne vaut mieux pas dépasser 150 watts de moyenne. Sinon il risque d’avoir des difficultés à maintenir son rythme jusqu’à la fin.


Comme la puissance s’affiche en direct sur son compteur GPS ou sa montre connectée ANT+, il peut facilement réaliser un suivi de son effort sur le vélo.



 

Utilisation de la puissance à l’entrainement


Le profil PPR permet de repérer les faiblesses et qualités d’un coureur. Cela permet donc de bien cibler l’entrainement selon les objectifs fixés, et surtout de mesurer la progression. C’est-à-dire de vérifier l’efficacité de l’entrainement effectué.


Lors de la planification des entrainements, l’objectif pourra être par exemple de tenir des niveaux d’intensité - niveaux de puissance - sur des périodes de l’ordre de 30 secondes, 1 minute, 3 minutes etc… Et de les alterner avec des périodes de plus faible intensité pour récupérer. Ce type d’entrainement est appelé entrainement par intervalles, fractionné ou intervals training en anglais.

La définition des niveaux d’intensité à travailler se fait en fonction de ses propres qualités ainsi que des objectifs à venir. Certains définissent leur entrainement seuls, en s'informant sur internet ou ailleurs. D’autres préfèrent faire appel à des entraineurs spécialisés. Mais la majorité suivent leurs entrainements grâce aux capteurs de puissance pour optimiser leurs performances.


Les pédales CyclOptim se connectent à tous vos appareils - montres connectées et compteurs GPS - compatibles ANT+. Vous pourrez donc analyser vos sorties et suivre votre progression grâce à vos outils de suivi habituels, Strava, Garmin connect, Gutaï ou Golden Cheetah par exemple.



 

Références :


https://gutai-training.com/le-ppr-profil-de-puissance-record/

https://www.fredericgrappe.com/wp-content/uploads/2015/08/pinotpart1.pdf

https://gutai-training.com/intensite-cyclisme/


306 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout